Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à tous,

Le jour où Monsieur et Madame Dictionnaire ont inventé l'ouvrage qui porte leur nom (comment ça? Vous ne saviez pas que c'était M. et Mme Dictionnaire les créateurs du livre éponyme? Monsieur se prénommait Robert et je crois que madame était rousse... Après, si vous préférez penser que dictionnaire vient du latin médiéval dictionarium, de dictio « action de dire » , c'est votre problème...), bon reprenons.

DU GRAIN A MOUDRE

Bref, le jour où le dictionnaire a été créé, je pense que les rédacteurs se sont dit: "Tiens on va inventer un verbe bien pénible, juste pour enquiquiner Pierrot quand il jouera à DCDL!"

Et force est de constater (l'expression qui tue!!!) qu'ils ont réussi leur coup! Ce verbe à la noix, c'est le verbe MOUDRE.

Eh oui, chers amis, ce verbe m'horripile à un plus haut point. Je me mélange les pinceaux quant à la construction de ses dérivés, je fais souvent des confusions avec le verbe MOULER et j'ai décidé aujourd'hui qu'il était temps que je dompte enfin ce verbe rebelle. Cet article aurait donc pu s'intituler "Pierrot va moudre MOUDRE". 

Après avoir pulvérisé le record de l'introduction la plus longue, penchons-nous donc sur ce verbe.

 

1) MOUDRE ET SES DÉRIVÉS
 

MOUDRE est un verbe transitif, ayant pour étymologie:

v. 1165 molu « réduit en poudre »; v. 1135 moluz « bien aiguisé » ◊ latin molere .

Sa définition est fort simple: broyer (des grains) avec une meule. Moudre du poivre, du café.

Les formes qui nous intéressent sont le participe passé MOULU, E, et le participe présent rarement usité MOULANT.

Distinguons-le du verbe MOULER,  qui a pour sens premier: donner une forme, fabriquer, reproduire à l'aide d'un moule. 

MOUDRE n'a qu'un seul verbe infinitif dérivé: le tout simple REMOUDRE (qui signifie bêtement moudre à nouveau). On construira donc REMOULU, E et REMOULANT.

La meule du rémouleur.

D'autres entrées doivent toutefois être mentionnées:

  • l'adjectif ÉMOULU, E, qui signifie littéralement "aiguisé, affûté", et qui a aujourd'hui le sens de "frais émoulu: tout juste sorti (d'une école). C'était à l'origine un verbe, mais celui-ci a disparu lors de la grande lessive des sorties 2000.
  • L'adjectif VERMOULU, E (litéralement "moulu par les vers") et le verbe pronominal qui en dérive, se VERMOULER (devenir vermoulu). 
  • Le RÉMOULEUR et la RÉMOULEUSE, dont l'occupation est d'aiguiser les instruments tranchants. Aucun verbe ou adjectif n'est construit à partir de rémouleur. 
  • Et pour la transition vers le verbe MOULER; le substantif MOULAGE me semble parfait. Il désigne l'action de mouler, de fabriquer avec un moule; mais il a un autre sens plus rare: action de moudre. et c'est de ce sens-là que découle REMOULAGE qui est l'action de moudre à nouveau.

.

2) MOULER ET SES DÉRIVÉS
 

MOULER a comme participe passé MOULÉ, E, et comme participe présent MOULANT. Ce dernier peut s'employer comme adjectif, dans le sens d'une robe MOULANTE.

Trois verbes se construisent par l'adjonction d'un préfixe: DÉMOULER (retirer du moule), SURMOULER (mouler dans un moule obtenu sur un moulage, et non sur le modèle ou sur l'œuvre originale), et le piégeux REMMOULER (Assembler les différentes parties d'un moule de fonderie avant la coulée du métal).

Les substantifs construits sur ces verbes sont les logiques DÉMOULAGE, SURMOULAGE et REMMOULAGE. Attention au DÉMOULEUR qui désigne le dispositif permettant de démouler, et qui n'admet pas de féminin.

Vous n'oublierez pas le facile MOULEUR ou MOULEUSE (ouvrier qui moule des ouvrages de sculpture, des pièces de fonderie, des matières plastiques). Il existe également le SURMOULE (moule pris sur un moulage, et servant à fabriquer des copies).

 

3) MOULIN ET SES DÉRIVÉS

Moulin Saint-Elzéar de Montfuron (04)

En poursuivant nos investigations, nous nous apercevons que MOULIN est également dérivé du verbe "moudre". 

Il est de notre devoir de citer ses dérivés. Si MOULINET et MOULINETTE me semblent abordables, je me souviendrai également de MOULINAGE (opération qui consiste à mouliner), et de MOULINEUR ou MOULINEUSE et de MOULINIER ou MOULINIÈRE, qui désignent tous deux l'ouvrier (ou ouvrière) qui travaille au moulinage de la soie.


 

4) LES AUTRES MOTS EN MOUL- ou MOUD-

Si la sauce RÉMOULADE découle peut-être de mouler, d'autres mots sont formés en moul-, sans rapport avec nos racines du jour.

Je citerai MOULINOIS, E (habitant de Moulins dans l'Allier), la MOULIÈRE (lieu situé au bord de la mer dans lequel on pêche ou on élève des moules), l'adjectif MOULT, E (adverbe au départ, mai qui devient adjectif dans des expressions anciennes comme "moulte chose".

Ici trouvent également place la MOULURE, le verbe transitif MOULURER (orner de moulures) et la piégeuse MOULURIÈRE (machine destinée à la fabrication des moulures; pas de masculin).

Pensons également à la SEMOULE, à la SEMOULERIE ainsi qu'au SEMOULIER ou SEMOULIÈRE.

Il nous reste à évoquer l'adjectif TAMOUL, E (relatif aux Tamouls). Nous pouvons même préciser que TAMOUL est également un nom commun, qui désigne une langue dravidienne parlée en Inde et au Sri Lanka, et nommée également TAMIL.

J'aperçois également dans nos glossaires le technique MOULOUD, qui désigne la fête religieuse musulmane célébrant l'anniversaire de la naissance du prophète.

Je conclurai avec le seul mot recensé en moud- hormis moudre, c'est le MOUDJAHID (ou moudjahidine, combattant de divers mouvements de libération nationale du monde musulman). Attention, le pluriel n'est pas avec l'ajout du S, mais uniquement moudjahidin(e). Avouez que ce serait vraiment ballot de buller en jouant 10 lettres sur le tirage ADDHIJMOSU!

 

Nous voici arrivés au bout de cet article. J'étais loin de penser en l'entamant qu'il serait si long. Merci à ceux qui ont tenu le coup jusqu'au bout!

Bonne journée à tous.

Pierrotb

Tag(s) : #Vocabulaire, #Thématique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :